Une journée pour troquer des savoirs et des idées...

En cette fin du mois de juin, l’opération « journée d’échanges » orchestrée par la Maison d’Orientation et d’Insertion du Sivom des deux cantons, a de nouveau été une belle réussite. Les différents ateliers, installés sous chapiteau, ont permis de découvrir les savoir-faire de tout un chacun. L’occasion, en matinée, de mettre en valeur trucs et astuces et d’échanger entre adhérents des différentes associations du territoire.  Un déjeuner était pris en commun, terrines faites « maison » et salades composées réalisées par les ateliers « cuisine » ont rassasié les appétits les plus féroces. Quant à l’après-midi, il était ouvert au grand public et en particulier aux familles bénéficiaires du RSA, qui ont pu s’intéresser aux différentes animations offertes sur le territoire et qu’elles seraient susceptibles de rejoindre à l’envie. Dominique Delecourt, Président, et Philippe Dolliet, DGS du Sivom ont pu se rendre compte que cette manifestation annuelle suscitait toujours autant d’engouement. Le président, dans son allocution, remerciait les différents partenaires présents dont ceux de la CAF, du Conseil Départemental, entre autres*. Il mettait en avant le travail accompli par Corinne Poteau et Jacqueline Demory, techniciennes de la MOI sans oublier les personnels du Sivom qui se sont chargés de la logistique et de l’entretien des espaces extérieurs. Il rappela que ce rendez-vous était aussi l’occasion pour les familles de partager des moments festifs, agréables et humains. Sans oublier de souligner que l’engagement des élus délégués du Sivom, dans le domaine social, était l’une de leurs priorités. Au regard des mines réjouies des visiteurs et des personnels, nul doute que cette manifestation sera réitérée l’année prochaine.

* Maison départementale de la solidarité (MDS) de Noeux-les-Mines, Service d’allocation à l’insertion (SLAI) de Béthune, Pôle emploi de Noeux-les-Mines, Plan local d’insertion par l’économie (PLIE) et la Mission locale.

               

               

               

               

Ils étaient 12 à défendre nos couleurs au challenge départemental

Comme l'a souligné Dominique Delecourt, président du Sivom des deux cantons, tous les moyens pour prévenir, aguerrir, protéger nos enfants, futurs utilisateurs de nos chaussées, sont bénéfiques pour appréhender les dangers de la route. En ce mercredi de fin juin, lors du challenge départemental de prévention routière, à l'école Henri Barbusse de Sains-en-Gohelle, l'allocution du président avait fait mouche rappelant que les efforts prodigués par les techniciens du Sivom en matière de prévention doivent être relayés par les parents, garants d'une continuité éducative indispensable pour appréhender l'avenir. Cent enfants étaient convoqués mais 81 se sont présentés au début des épreuves. Quant aux 12 "CM2" représentant notre territoire, ils étaient tous impatients de défendre nos couleurs.

Suite aux intempéries, le Sivom n’a pas fait de compromis. Tous sur le terrain pour aider les administrés

Ce mardi de début juin, en milieu d’après-midi, un déluge s’est abattu sur notre région Nord Pas-de-Calais. 21000 impacts de Foudre selon un média local, ont été recensés dont 12000 dans le Pas-de-Calais ! Il est vrai que les bourrasques de vent, accompagnées d’une pluie drue accentuée de grêlons plongeant les habitants dans une semi-obscurité ponctuée d’éclairs, ont été source de moult désagréments et de dégâts nombreux dus aux eaux pluviales. En particulier, sur notre territoire, les communes de Vermelles, Haisnes-les-La Bassée, Violaines et Auchy-les-Mines ont été les plus impactées. Les inondations ont infiltré les habitations et les voiries du territoire. Dès le lendemain matin, le président, Dominique Delecourt, et le D.G.S., Philippe Dolliet ont tout mis en œuvre pour aider les communes en détresse. Dans un premier temps, les personnels des services techniques ont été détachés dans les communes pour aider les habitants à vider leur cave, à nettoyer les chaussées et à aspirer l’eau grâce à du matériel loué pour cette situation exceptionnelle. Les administrés ont apprécié cette démarche et bon nombre d’appels téléphoniques vers le centre administratif du Sivom ont conforté l’initiative de cette intervention réactive des agents territoriaux. Le président et le DGS sont allés sur le terrain pour s’entretenir avec les élus et les habitants afin d’affiner au mieux les réponses aux besoins exprimés. Cette sordide journée a surtout mis en exergue la formidable solidarité qui s’est à nouveau exprimée au sein de notre territoire. Quant à ceux qui ont du sang gaulois qui coule dans leurs veines, ils l’auront dit sans vergogne : « Le ciel nous est tombé sur la tête ! »

  

  

 

Trois ans avant de tomber dans les pommes !

   

Le projet de créer un "verger solidaire" était impulsé par Corinne Poteau, technicienne territoriale de la Maison d'Orientation et d'Insertion (MOI), en 2014. Le temps de le peaufiner, de fédérer les forces vives associatives et de le présenter aux élus concernés, le feu vert était donné en mars 2016 lors d'un comité syndical du Sivom. L'opération pouvait prendre son envol.

Ils étaient 930, ils ne sont plus que 22 !

Fin mai de chaque année, est organisé le challenge intercommunal de la prévention routière pour les élèves des classes CM2 du territoire. Les mois précédents, les écoliers se sont déplacés sur le site du Sivom des deux cantons pour se familiariser avec la signalisation routière et le maniement de la bicyclette. Une aubaine pour les cyclistes puisque le Sivom est équipé d'une piste Junicode. Sous la houlette des techniciens territoriaux, les apprentis ont abordé plusieurs épreuves et certains d'entre eux ont été sélectionnés pour en découdre durant le challenge intercommunal.

Les couturières ont co-gîté ensemble

Le projet de mettre en place une semaine de vacances en gîte, avait pris forme en 2015. Les membres de l'atelier "couture" du Sivom avait jeté leur dévolu sur la côte d'Opale et en particulier sur Berck-Plage. Cette première expérience a été reconduite début avril 2016, à l'occasion du festival international de cerf-volant. Coordinatrices du projet, Corinne Poteau et Jacqueline Demory ont veillé à la réussite des activités durant le séjour, notamment la pratique d'une activité sportive douce (marche quotidienne et/ou piscine).

Super Circul, le nouvel héros de la prévention routière

Fin janvier 2016, Michel Drelon, technicien du service prévention, se documente sur les activités en matière de prévention routière tournées vers l'enfance. Il découvre un nouveau support ludique intitulé "Super Circul" adapté aux 6-11 ans. La particularité de ce jeu c'est qu'il est recommandé de l'utiliser durant les vacances scolaires ou lors des Nouvelles activités périscolaires. Il prend contact avec le comité départemental de la prévention routière où il repart avec l'unique exemplaire du jeu pour le Pas-de-Calais. Au cours des petites vacances scolaires de Printemps, il prend rendez-vous avec les directeurs des centres d'accueil pour envisager des actions liées à ce jeu. Cinq communes ont répondu à sa proposition. Ainsi par demi-journées, Michel Drelon et Michel Ténérelli ont fait vivre ce nouveau concept. Il nécessitait de former des équipes dont l'objectif était de reconstruire un puzzle découpé en six morceaux.

Avant les échanges de savoirs, les échanges d'idées...

Créée en 2012, la journée dite d'échanges, chapeautée par la maison d'orientation et d'insertion du Sivom des deux cantons, est un rendez-vous annuel fort prisé. En effet il regroupe les membres d'ateliers présents sur le territoire du Sivom. Les vocations de ces ateliers sont de promouvoir le savoir-faire des adhérents. Se basant sur le très tendance "D I Y" (Do It Yourself, faites-le vous-même), les personnes s'échangent astuces, moyens et idées pour réaliser des objets à moindre coût. Ces derniers seront ainsi exposés lors de la journée d'échanges. Pour faire un ensemble cohérent, les participants sont invités à une réunion préparatoire menée par Corinne Poteau, la responsable de la M.O.I., afin d'envisager une thèmatique toujours en lien avec des activités partagées en famille.

Les élagueurs broient du vert !

Le Sivom des deux cantons recense plusieurs compétences dont celle de l’élagage. D’octobre à avril, les techniciens tentent de répondre aux demandes des municipalités. Concernant la dernière saison, les élagueurs ont été sollicités dans toutes les communes du territoire ! Pour abattre une telle besogne, il faut du matériel spécifique et bien adapté. Ainsi, pour chaque intervention, l’équipe technique utilise une nacelle, des tronçonneuses et un broyeur. Ces équipements, bien que professionnels, doivent être renouvelés ponctuellement afin qu’ils soient performants et fiables.

Pas question de poser un lapin, les enfants étaient nombreux à la chasse aux œufs du RAM

Après la chasse à l'oeuf, on récupère en dessinant...C’est une tradition que le RAM entretient depuis plusieurs années. En effet, disposant de la propriété du Sivom, c’est en toute logique que Marie-Hélène Guillou et Sophie Fourmaux, les deux techniciennes du RAM du Sivom des deux cantons, ont mis en place un périmètre de sécurité avec l’aide des services techniques de la collectivité. Les deux agents du RAM ont disposé une centaine d’œufs fictifs que les 30 petits bouts avaient pour mission de récolter. La parcelle délimitée était jonchée de ces œufs qu’il convenait d’échanger par la suite par de vrais délices chocolatés. A l’heure du café, dans la salle réservée à la prévention routière, les 19 assistantes maternelles et les 5 parents employeurs profitaient d’une boisson chaude alors que les détenteurs d’œufs patientaient en dessinant sur les tables mises à disposition.

Les NAP avec le Sivom, c'est Douvrin qui a mis le couvert...

Dominique Delecourt, président, Philippe Dolliet, directeur, se sont déplacés pour découvrir l'atelier proposé par leur animateur territorial, Dany Demay (à G, en gris)Lors d'une réunion de la commission "Animation" du Sivom, présidée par Jean-Michel Dupont, vice-président et maire de Douvrin, les techniciens du territoire avaient évoqué la complexité à mettre en oeuvre les Nouvelles Activités Périscolaires (NAP). En effet le renouvellement d'activités ainsi que les moyens humains nécessaires pour les faire fonctionner sont une difficulté envisagée par plusieurs communes. Ce à quoi, Dany Demay, animateur territorial en charge du service Animation du Sivom, a proposé une nouvelle piste pour alléger la situation des municipalités. Il a proposé aux communes du territoire, ses services pour animer ces temps périscolaires. Une proposition qui avait été validée en amont par Dominique Delecourt et Philippe Dolliet, respectivement président et directeur du Sivom des deux cantons. Dans sa besace, deux animations, celle de la Musique assistée par Ordinateur (MAO) ainsi que la robotique, dans un second temps. A ce jour, six communes sont intéressées, quatre dans l'immédiat (mars 2016) et deux à la rentrée de septembre. D'autres devraient certainement se prononcer dans les semaines qui suivent. Ses premières interventions, sur un cycle de six séances, ont concerné les élèves de CM1-CM2. Elles se sont déroulées dans l'école François Villon de Douvrin où 32 enfants ont suivi l'initiation à la MAO. Pour ce faire, l'animateur a mis à disposition des ordinateurs portables avec les logiciels spécifiques pour appréhender un exercice très vite assimilé. A l'issue des six séances, certains enfants proposaient une création qui ne manquaient pas d'originalité. Dany Demay, se veut optimiste et sortira d'autres idées, actuellement dans les cartons, pour tenter de répondre aux attentes des communes du territoire.

"Mobilipass" le nouveau sésame en matière de prévention routière

C'est une nouvelle opération lancée par la prévention routière et qui s'intitule "Mobilipass" que Michel Drelon a abordé en avril 2015 lors d'une formation prévue à cet effet. En fin de compte, le traditionnel apprentissage en s'appuyant sur le "Junicode" du Sivom est élargi pour permettre à l'enfant de découvrir tous les types de déplacement et pas seulement en chevauchant une bicyclette. Ainsi sont abordés l'installation à bord d'une voiture, les déplacements en autocar, à pied sur le trottoir ainsi que la traversée de chaussée. Puis c'est l'approche du vélo, son fonctionnement, le code de la route pour terminer par un test afin de concourir au challenge intercommunal.

De fil en aiguille, les futures mamans pourront se relaxer

Elles sont une bonne dizaine, toutes bénéficiaires du RSA, à fréquenter l’atelier couture de la Maison d’Orientation et d’Insertion (MOI) du Sivom des deux cantons. Cet atelier créé en 2012, sous l’impulsion de Corinne Poteau, responsable de la MOI, a répondu d’emblée aux attentes de femmes désireuses de s’investir en toute convivialité, en échangeant leurs savoirs respectifs et en partageant des objectifs. Ainsi une première opération de fabrication de coussins pour les animaux de la LPA de Vermelles a fait le bonheur de nos amis à quatre pattes.

Pour vous servir...

  Vacances scolaires 2015 - 2016          Idées de sortie sur le Territoire                                 Nos élus

                                                                                      

             P.L.U.                               Infos sur les communes du Territoire              Les articles archivés du Sivom

                                                                                     

Bicyclette vérifiée, balade sécurisée...

« La revue du vélo » est une activité mise en place par les techniciens de prévention routière du Sivom et cela de longue date. Autrefois deux écoles par an étaient concernées, depuis 2014, les agents territoriaux ont accéléré la cadence puisqu’ils proposent leurs interventions pratiquement à toutes les écoles selon les sollicitations des enseignants. A ce jour, Michel Drelon et Michel Ténérelli, se sont rendus dans trois écoles (Cuinchy, Haisnes-les-La Bassée et Vermelles) pour mettre à profit leur action de prévention. Pour ce faire, les élèves des classes concernées viennent en vélo, le ramène éventuellement en voiture familiale quand le matériel est dégradé, pour avoir les bons conseils d’utilisation. Ainsi les deux techniciens ont un programme d’intervention bien précis. En premier lieu, ils reçoivent les enfants par groupe de 5 ou 6, ils distribuent une sorte de contrôle technique pour cycliste sur lequel les utilisateurs sont amenés à cocher les disfonctionnements constatés. Dans un second temps, les enfants amènent leur bicyclette à tour de rôle et avec l’aide des adultes vérifient le bon état de fonctionnement. Si autrefois, les lacunes se vérifiaient sur le comportement des freins, de la taille du vélo et de sa fiabilité, de nos jours, les vélos sont mieux adaptés aux morphologies, les systèmes de freinage sont rarement déficients et seuls sont mis à l’index, la pression des pneumatiques et l’utilisation des dispositifs lumineux.

C’est beau de parler de leds, encore faut-il être éclairé sur le sujet…

Nous le savons depuis de nombreuses années, il faut préserver notre planète. En cette fin d’année, des ministres, des techniciens de haut niveau, se sont penchés sur la très sérieuse COP21. Si les grandes lignes proposées sont de dimension mondiale et nationale, rien n’empêche que des actions soient lancées au plan local.

En venant à la M.O.I., le Père noël avait la hotte bien remplie !

"Le voilà !" annonçait avec malice un enfant, les yeux écarquillés. Tout à coup, il était là, majestueux, son habit rouge si reconnaissable. Les intrépides se sont dirigés vers lui, d'autres ont serré très fort la main de leur maman, impressionnés par la barbe blanche ! Il s'est ensuite assis dans un joli chalet décoré et s'est plié à la séance photo traditionnelle. Autour de lui, d'autres personnes sollicitées par Corinne Poteau, responsable de la maison d'orientation et d'insertion du Sivom des deux cantons, s'affairaient dans les chalets. Dans ces derniers, on trouvait chocolat, barbe à papa et autres friandises.

Départ et arrivées de personnels au Sivom

Pratiquement 13 ans au service des finances du Sivom des deux cantons,  Ghislaine Place est devenue une spécialiste de la "M14". Cette appellation n'est autre que le nom attribué au système comptable de la fonction publique. Tenir les cordons de la bourse dans les us et coutumes des collectivités territoriales, Ghislaine Place s'y est attelé avec brio durant toutes ces années. Mais tous les meilleurs moments ont une fin ! Après un bilan plus qu'honorable, elle a décidé de faire valoir ses droits à la pension de retraite.

Avec une telle machine, les techniciens vont tondre le cou aux travaux difficiles !

C’est toujours un moment important quand la collectivité reçoit un nouvel équipement. La direction, les agents utilisateurs étaient regroupés autour de la nouvelle tondeuse autoportée pour découvrir son fonctionnement et ses qualités, lors de son arrivée début novembre. Avec l’appui d’un agent des services techniques de Göttingen (D) pour expliquer le fonctionnement, ils ont découvert un outil polyvalent, performant et, cerise sur le gâteau, extrêmement bien fini. Sous le capot, un moteur de 24,5 Cv, 4 roues motrices, une largeur de coupe d’1m,25 et capable de travailler jusqu’à une hauteur de végétation de 50 cm environ. C’est en quelque sorte l’engin de référence en matière de travaux en espaces verts. Le «Profihopper 4wdi» est de marque allemande Amazone. Il est assemblé à Forbach et peut fonctionner même si l’herbe est mouillée.

Jamais deux sans trois !

Quand on sait que les normes de sécurité, les réglementations, dans le domaine du travail, en l'occurrence technique, ne cesse d'évoluer, seule la formation permet d'en connaître les derniers rudiments. Fort de ce constat, le Sivom des deux cantons, par l'intermédiaire de Michel Drelon, technicien chargé de la prévention, a lancé une campagne de formation sur trois axes différents : la tondeuse autoportée, l'échafaudage et la nacelle. Ainsi, la première semaine de septembre, 14 agents étaient concernés par la tondeuse autoportée. Durant deux jours, ils ont planché sur l'utilisation théorique des engins et ont pratiqué des exercices techniques sur le terrain. A l'issue de cette première formation, ils ont tous obtenu une attestation. La seconde formation s'est étalée sur trois jours de la semaine suivante pour appréhender l'échafaudage. Six agents l'ont suivie de façon assidue.

Bon vent et bienvenue chez les personnels...

Alfred de Musset a dit "Jours de travail ! Seuls jours où j'ai vécu !", un hommage au labeur loin d'être anodin... Car il est vrai que le temps passé sur son lieu de travail, les missions à mettre en oeuvre, les projets à concrétiser remplissent allégrement une partie de la vie de tout un chacun. Il est donc logique de mettre en exergue les acteurs pour le travail accompli quand ils ont décidé d'officier ailleurs et d'accueillir ceux qui pérenniseront les postes devenus vacants. 

Les enfants du R.A.M. l'ont dit : "On a les jeux pour nous tout seuls !"

A l’image de l’année dernière, le Sivom-Parc était dédié au Relais d’Assistantes Maternelles le temps d’une journée. Malgré la menace des gros nuages noirs, 38 enfants accompagnés de 21 adultes se sont déplacés sur la propriété du Sivom des deux cantons. Une bravoure qui portera ses fruits puisque le vent a poussé les cumulonimbus au profit d’une belle journée ensoleillée. Après un accueil sympathique, en milieu de matinée, pour partager le café ; les assistantes maternelles et les parents ont veillé sur les enfants, débordant d’énergie, sur les structures gonflables adaptées à leur âge.

Les agents mettront peut-être de nouveaux matériels en batterie...

A compter de mai 2016, il sera interdit d’utiliser des produits phytosanitaires pour éradiquer les mauvaises herbes. Cette information ne date pas de ce mois de septembre et le Sivom des deux cantons a déjà mis en place des actions pour mettre en place des moyens et des façons-de-faire différentes. Ainsi, sous la houlette de Michel Drelon, technicien en prévention, des formations ont été dispensées pour alerter les agents des espaces verts du Sivom mais aussi ceux des communes du territoire.

Présentation

 La propriété vue du ciel... 

 

  

 

.

La cérémonie de vœux répond à 100 % aux usages : Bonne année et bonne santé…

La cérémonie de vœux du Sivom des deux cantons s’est déroulée cette année à Vermelles. Dans la salle des fêtes, plus de 150 personnes avaient pris place en cette fin janvier 2016. Une cérémonie dédiée aux personnels du Sivom mais aussi aux institutions publiques et aux partenaires oeuvrant en lien direct avec le syndicat intercommunal. Orchestrée en amont par Philippe Dolliet, directeur du Sivom, la manifestation était ponctuée par l’harmonie municipale de Vermelles qui l’a agrémentée de bien belle manière. Bruno Traché, vice-président du Sivom, avait pour tâche de présenter les intervenants. C’est donc lui qui a entamé la cérémonie en invitant Alain De Carrion, vice-président du Sivom et maire de Vermelles, à le rejoindre au pupitre. Le premier édile de la commune hôte était heureux de recevoir dans ses locaux municipaux cette seconde édition des vœux du Sivom dans sa nouvelle formule. Ravi de constater que la salle était comble et remercier au passage les acteurs locaux qui ont apporté leur soutien. Il laissait place ensuite à Philippe Dolliet. Ce dernier, mettait en exergue les services apportés aux habitants du territoire.

Vive le RAM, vive le RAM, vive le RAM d’hiver…

C’est toujours aussi féérique et émouvant quand les enfants sont absorbés, bouche bée, lors d’un spectacle. Cela s’est encore vérifié, en cette mi-décembre, dans la salle André Chavatte d’Annequin. En effet, les animatrices du Relais d’Assistantes Maternelles (RAM) du Sivom des deux cantons, Marie-Hélène Guillou et Sophie Fourmaux, organisaient un moment festif destiné aux bouts de chou. Ce rendez-vous apprécié chaque année est soutenu par l’ensemble des élus du syndicat intercommunal que préside Dominique Delecourt. L’année dernière « La maison du Père Noël » jouée dans la salle Ovide Dancoisne d’Haisnes avait subjuguée l’assemblée bien fournie.

Sécurité oblige, ils sont allés se rhabiller...

On ne badine pas avec la sécurité ! Voilà un mot d'ordre que les délégués du Sivom ne cessent d'appliquer. En cette fin novembre, le Président, Dominique Delecourt, le vice-président, Jacques Herbaut, le directeur, Philippe Dolliet réunissaient les agents des services techniques.

Un pôle « enfance » sortira de terre à Douvrin en 2016

Cela restera certainement comme l’une des actions phare du mandat actuel de Jean-Michel Dupont, maire de Douvrin. L’aménagement d’un pôle « enfance » où l’on trouvera  une structure multi-accueil petite enfance, des salles pour le Relai Assistantes Maternelles et la P.M.I., un espace de consultation psycho scolaire et des locaux pour l’accueil périscolaire va prochainement être en chantier. Au préalable, il était nécessaire de faire les démarches pour obtenir le permis de construire instruit par les techniciennes du service urbanisme du Sivom, Sabrina Bellefont et Eva Samain. C’est en présence de ces dernières et des autorités du Sivom des deux cantons, Dominique Delecourt, président, Philippe Dolliet, directeur, que Jean-Michel Dupont a signé ce document au centre administratif du Sivom mi-novembre 2015.

Le fair-play au football, un autre but tout aussi marquant…

Tsu’ Chu, Kemari, Episkyros, Harpastum sont des noms qui n’évoquent sans doute rien et pourtant, ces jeux pratiqués dès le deuxième siècle avant Jésus Christ, sont les ancêtres du football ! Ce dernier, tel que nous le connaissons à ce jour, daterait de 1803, lorsqu’en Angleterre les partisans du rugby et les adeptes du football décident de se séparer. C’est ainsi que la « Football Association », toute première instance dirigeante voit le jour. Voilà pour la partie éducative ! Pour le côté sportif, cette discipline est la plus simple d’accès et la plus populaire. Du reste, quand la commission « Animation - Jeunesse » du Sivom des deux cantons, présidée par Jean-Michel Dupont, maire de Douvrin, relance le tournoi de football intercommunal durant les petites vacances scolaires de Pâques 2015, le succès est au rendez-vous.

Le Sivom-Parc en exclusité, le temps d'une journée !

Quand le Sivom prend ses quartiers d’été, il offre un air de vacances par le biais du Sivom-Parc. Cette année, 2 dates (jeudi 30 juillet et le jeudi 13 août 2015) ont été programmées pour offrir l’exclusivité aux familles des bénéficiaires du RSA de la sphère « solidarité » en lien avec la Maison d’Orientation et d’Insertion du Sivom des deux cantons.

La déesse de l'automobile a fêté ses 60 ans au Sivom

Belle concentration dominicale de véhicules Citroën sur la propriété du Sivom des deux cantons. Il est vrai que les espaces verdoyants s’y prêtaient judicieusement. Près de 1000 véhicules exposés, une centaine d’exposants en pièces détachés et produits dérivés, voilà une carte de visite qui a incité les passionnés mais aussi les curieux à se déplacer.

La prévention est aussi de mise dans l'éclairage public

L'été est une période plus propice à l’entretien et à l’amélioration du matériel.

Initiation aux petits cubes... pour les jeunes du Territoire

Les plus anciens appelaient leur cyclomoteur Mobylette, chaudron, bleue, 103 SP, etc. Depuis une dizaine d'années, les scooters ont supplanté ces cyclomoteurs et, effet de mode, leur étendue s'est réalisée à grande vitesse. Toujours accessible aux jeunes à partir de 14 ans, il faut désormais être titulaire de l'attestation "A.M." (ancien BSR) obtenue en auto-école. Michel Drelon, technicien chargé de la prévention, a mis au point une initiation pour avoir un premier contact avec un engin 50 cm3. Ainsi, sur un parcours sécurisé et sans circulation, les jeunes peuvent appréhender la maniabilité ainsi que le comportement du véhicule au regard de l'intensité des gaz. Si le technicien peut proposer une telle activité c'est qu'autrefois le Sivom proposait une initiation au cyclomoteur.

Bienvenue sur le site du SIVOM

Un court-métrage vidéo, de six minutes environ, vous permettra de mieux appréhender le fonctionnement du syndicat intercommunal.

  

Cliquez sur l'une des bobines de film pour découvrir la vidéo :

 

              

.

SIVOM des 2 Cantons Cambrin-Douvrin, 1 route Vermelles 62138 HAISNES. Téléphone : 03.21.74.81.74 - Télécopie : 03.21.74.81.79